Les musulmans dans le royaume de Toulouse

Les Musulmans s’emparent de Narbonne en été 719. Leur avancée se brise à Toulouse en juin 721 où le duc Goth Eudes, de l’Aquitaine indépendante, a réuni une solide armée décidée d’en découdre. Al Samh, le chef arabe y laissera sa vie. C’est le premier échec sanglant des arabes face aux chrétiens. Anbasa ibn Suhayn, le successeur de Al Samh, réussira encore à prendre Carcassonne en 715, il moura en 726 sous les murs d’Autun. Son successeur Abd ar Rahman al Gafiqi dut faire face à des troubles sérieux au Maghreb obligeant le gros de l’armée à retourner y mettre bon ordre.

En 725, al-Kalbi enleva à nouveau Carcassonne et Nimes. Au mois d’août, les troupes musulmanes, après avoir remonté le Rhone, enlevèrent Autun qu’elles pillèrent en août 725. Certains allèrent jusqu’à Sens et Luxueil avant de faire demi-tour.

L’histoire officielle encore enseignée dans nos écoles fait croire à une grande victoire, en 732 à Poitiers, des armées de Charles Martel face aux Arabes, mais les envahisseurs battus à Poitiers se limitent seulement à une petite armée commandée par Abd al Rahman qui s’empressera de retourner vers le sud…

En 734 les musulmans installés à Narbonne, à la demande du patrice Mauronte occupèrent les villes sur le Rhone d’Ales, St Rémi et Avignon pour défendre la région des incursions de Charles Martel. La population sembla ne pas s’opposer à ces occupations.

En 737, Charles Martel assiégea et reprit la ville d’Avignon ; une répression à la « mode Franque » s’établit, tous les musulmans furent massacrés ainsi qu’une grande partie de la population qui avait été jugée trop conciliante avec l’ennemi… Ensuite il soumit Nimes, Agde, Béziers, Magdelone dont il fit détruire les remparts. Il tenta, en vain de reprendre Narbonne.

En 750, Charles Martel a récupéré tous ses territoires, sauf la septimanie restée aux mains des musulmans. Il les transmet à son fils.
Gaifier, successeur d’Hunaud de Eudes, du royaume de Toulouse, veut conserver tous ses biens, mais Pépin le Bref intervient victorieusement en 752. Des troubles persistants l’obligent à revenir en 757 combattre les Sarrasins en Septimanie où ils sont toujours installés.

Narbonne sera livrée aux Francs par ses habitants, les Goths, après que les musulmans aient été assassinés. Ansemundus comte Goth qui avait gardé un certain pouvoir sous la domination musulmane sera assassiné et remplacé par un noble Franc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


9 + = seize