MAIRE DE LA COMMUNE OU MAIRE DE LA PARTITION ?

Un commentaire d’un de nos concitoyens, retranscrit intégralement.   Je dois rajouter que plusieurs administrés m’ont également fait part de cette discrimination territoriale…  Merci à l’auteur de ce commentaire et de l’avoir bien résumée.. (l’administrateur du blog)

Dans son éditorial du janvier-février 2011 (Le Souhet n°43) le Maire souhaite à ses concitoyens « santé, bonheur, réussite et prospérité ». C’est très gentil, même si les voeux n’engagent à rien. On peut cependant le remercier  pour le respect de la coutume.

Mais au-delà des voeux, et pour rester dans le réel, je voudrais faire quelques observations qui sont en contradiction avec le souci louable du Maire: assurer « une cohérence de l’ensemble du territoire » (le Souhet n°39).

On s’occupe de la rue Saint-Martin parce que » le transit est conséquent sur ce tronçon « (sic!!!). Pourtant, la rue Saint-Martin est accessible seulement à la desserte locale! Mais c’est bien. C’est très bien pour les riverains.

On s’occupe, comme pour la Rue Principale,  de l’effacement des réseaux EDF et Telecom, rue Cazeneuve. C’est  bien. C’est très bien pour les riverains de cette rue.

On s’occupe de l’implantation du nouveau cimetière. C’est bien. C’est très bien pour les futurs défunts.

On prévoit deux ralentisseurs au carrefour de la rue du Puits aux Monges, et même on va rénover et sécuriser le Puits. C’est bien. C’est très bien pour les riverains et les amoureux du Puits.

Bref, nous avons un Maire actif et qui, à la lecture des différents numéros du Souhet, affiche une autosatisfaction qu’on ne lui reprochera pas: beaucoup de maires sont affectés par cette tendance.

Pourtant, depuis de nombreuses années, la plus longue rue du village, la route de Montvalen (partie agglomération: 500 mètres) échappe à toute intervention. Le programme d’assainissement « lancé depuis 2005, est maintenant clos », dit le Maire (le Souhet n°38). Et d’ajouter: « Nous nous conformons ainsi, dès à présent (…) aux nouvelles normes en vigueur concernant l’environnement ». Est-ce à dire que la route de Montvalen ne fait pas partie du village,  et que la « cohérence territoriale » n’a plus lieu d’être? « Cela reste pourtant (l’assainissement) un service devenu incontournable à bien des égards », reconnait le Maire (le Souhet n°43) Ah bon? Alors pourquoi ce service incontournable  devient contournable route de Montvalen?

On sait le passage à vive allure de très nombreux véhicules dans cette rue. Mais, malgré une demande répétée depuis longtemps,  pas de ralentisseur à l’entrée du village. Est-ce moins nécessaire qu’ailleurs dans le village? Le projet exprimé dans le Souhet (n°43) connaitra-t-il le même sort que celui de l’assainissement?

Là on efface les réseaux (l’esthétique, aux yeux du Maire, est plus important que l’hygiène et l’environnement apportés par l ‘assainissement), ici rien. Là on refait les trottoirs. Ici, rien. Là on reprend l’enrobé. Ici, rien. On pourrait continuer la liste…

Alors deux questions. La première: le Maire sait-il hiérarchiser les actions, en termes d’urgence et d’importance? Deuxième question: pourquoi cette discrimination systématique de la route de Montvalen? Qu’ont fait ou que n’ont pas fait les riverains pour être ainsi stigmatisés? Le Maire est-il ou n’est-il plus le Maire de tout le village?

Aux voeux du Maire, j’ajoute le mien, même si je sais que c’est un voeu pieux: je souhaite, en démocrate, un traitement d’égalité. Ce voeu est-il si exorbitant ou transgressif?

2 réflexions au sujet de « MAIRE DE LA COMMUNE OU MAIRE DE LA PARTITION ? »

  1. Il parait quand même que le maire a fait faire un mur de protection des riverains du Souhet au nieau du Pont de la Mouline (Route de Montvalen). Evidemment ils ne sont pas nombreux a être protégé

  2. Le mur en question, d’un coût exorbitant, protège… un riverain!!! Qu’on se demande pourquoi, et pour qui… C’est sans doute ce qu’on appelle l’intérêt général.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


7 + huit =