Commentaires sur le Souet d’avril/mai

Me voilà bien ennuyé…

Je n’ai rien compris au tableau de l’état financier des comptes de Bondigoux… Et les commentaires si dithyrambiques sur la bonne gestion de notre commune  m’ont à la fois enthousiasmés et laissés sur ma faim, pour ne pas dire autre chose qui pourrait passer pour désagréable. Exit l’état des dettes… si ce n’est qu’on résorbe assez bien de ce côté-là…

Je suppose que c’est avec le bénéfice de l’opération « lotissement »… Mais, pas sûr du tout…

Si j’ai bien compris le bilan de la vente des terrains du lotissement de la commune a laissé un solde positif. Super !

L’agrandissement de la mairie sera autofinancé. Bien. C’est une nouvelle en soi, bonne ou mauvaise, je n’en sais rien…

On apprend du même coup qu’une réfection de ce témoin plutôt peu élogieux de l’architecture des années 60 va être entreprise et, que ce choix a été préféré à celui d’un déménagement vers l’ancienne mairie ou autre bâtiment . Ce sujet n’a peut-être pas été retenu ou évoqué…  Ce n’est pas si grave en soi, mais bon, bonjour le débat public  sur ce sujet qui aurait pu en intéresser plus d’un…

Je reviens sur les dettes. Si on regarde sur le site de Bercy,

http://alize2.finances.gouv.fr/communes/eneuro/detail.php?icom=073&dep=031&type=BPS&param=0&exercice=2010

 

 

 

 

Je remarque que notre dette, officielle en 2010 était de 404 K€ soit 949 € par habitant.

Je suppose donc qu’elle a baissé de façon conséquente.

Mais  là aussi, notre commune est bien au dessus de la moyenne nationale des communes équivalentes, donc, je m’interroge… Remboursement de la dette ou réfection de la mairie ? Peut-être que le choix de la mairie est le bon, et que cette dette de 2010 a sérieusement baissée en 2011, ce qui justifierait l’auto-financement des travaux de réfection de la mairie…

Mais alors, si on peut financer ces travaux, qu’en est–il du financement du tout à l’égout de la moitié du village qui est restée en dehors de l’opération tout en payant ses impôts ? Bref, je suis ennuyé par ce bilan incompréhensible qui, s’il avait été plus clair, m’aurait peut-être évité de m’interroger de façon aussi désordonnée…

Et tant qu’on y est, reparlons des impôts. Le maire actuel n’est pas responsable du montant astronomique de nos impôts locaux.

Mais depuis qu’il est mandaté par les citoyens, il n’a pas résolu ce problème: quand on regarde le taux voté et le taux moyen des communes équivalentes, on peut se dire qu’il y a quelque chose qui ne tourne pas rond.

 

 

 

 

Que faire pour revenir à un niveau normal ? C’est un vrai challenge, autrement plus impactant que la réfection de notre mairie, même si je reconnais, qu’elle n’est pas à la hauteur du patrimoine local et bien peu adaptée au bon accueil des habitants de notre commune.

Notre ancien président a basé sa campagne sur deux sujets, l’immigration et notre dette… Donc le traitement de la dette devrait être une priorité

Notre nouveau président veut commencer son mandant en faisant une grande réforme fiscale… Donc la fiscalité est aussi un vrai sujet, ou un « vrai travail »…

Voilà pour notre équipe municipale deux beaux challenges pour les deux ou trois années à venir…

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ sept = 9