Comment peut-on sérieusement penser maintenir une activité suffisante du BTP et des travaux publics avec les nouvelles mesures annoncées par DUFLOT (fin du scellier, blocage des loyers, nouveau système de défiscalisation très restrictif etc.)

Ma réponse:

Depuis les années 75, des dispositifs très favorables pour les gens à revenus confortables ont été imaginés pour augmenter l’offre de logements locatifs modérés à des personnes n’étant pas en mesure d’accéder à la propriété ou à des loyers élevés.

 

Le succès a été immédiat. Au fil des années, les gouvernements et ministres du logement qui se sont succédés ont dévoyé cette loi qui a transformé cet avantage fiscal en instrument financier. Les plafonds de location ont été relevé, les agents immobiliers ont rajouté à leur offre des produits assurance vie avec en final un outil qui n’était plus à destination des plus pauvres mais des plus aisés. Pour finir, cet instrument était financé par tous, puisque la fiscalité appartient à tous.

Je rappelle que beaucoup de personnes isolées, ou de couples à faibles revenus, sont maintenant exclus de ce dispositif, car les propriétaires demandent pour louer ces appartements des revenus de cadre supérieur et des garanties de trois générations !!!

 

Que l’on ne me dise pas que c’est inexact, je fais depuis plusieurs années un « truc » délirant, qui consiste, chaque année, à être le garant d’étudiants dont les parents n’ont pas plus de 3000 euros de revenus à deux. Tout cela pour que des jeunes puissent suivre leur cursus universitaire à Toulouse sans loger sous les ponts. Et je n’ai eu aucun problème; preuve que les personnes sont solvable et que plus on est riche et plus on a peur du pauvre…

Il a eu un effet pervers à ce dispositif de défiscalisation, c’est le désengagement de l’état dans la construction d’HLM.

Nous avons donc d’un côté des appartements vides ou occupés par une population qui pourrait vivre dans des logements non protégés, et des milliers de personnes sans logement de l’autre. L’état les reloge dans des hôtels, pour partie, vous pouvez imaginer le coût pour la collectivité !!! Et des milliers de sans-logis sont dans la détresse.

Derrière, il y a le BTP. Enorme employeur de main d’oeuvre plus ou moins spécialisée. On peut imaginer que si l’état relance la construction des HLM, il n’y aura alors qu’un simple transfert de donneur d’ordre.

De plus, à la charge des requins du BTP, nous avons des centaines de milliers de logements issus de ces différentes lois de défiscalisation qui ont été considérés comme des instruments financiers, dont les propriétaires ne savent même pas exactement à quoi ils ressemblent pour ne jamais être allé les visiter, ayant confié l’ensemble de leur gestion à des organismes. Résultat, les acteurs du BTP ont fait de la m..de, aucun propriétaire ne mettant la pression pour avoir un produit de qualité.  Je peux en témoigner pour en avoir visité quelques-uns…

Bilan de tout ceci:

  • des appartements de qualité médiocre qui vont se détériorer très vite
  • des exigences délirantes de propriétaires aisés, ou de société de location pour garantir les loyers
  • chute de l’investissement de l’état dans la construction des HLM
  • des milliers de sans abris
  • un coût pour nous tous au profit de d’une minorité

Donc oui, le gouvernement a raison de mettre un terme à ce gâchis.

Non, le BTP ne sera pas la grande victime, même si en ce moment la crise a fait chuter considérablement les nouvelles mises en chantier. De plus, les collectivités locales ont aussi baissé leurs commandes de grands travaux.

Mais je crois que nous sommes tous d’accord pour affirmer que tous les métiers sont impactés par la crise, BTP, Industrie, Services et la Santé. Donc Mme Duflot n’est certainement pas responsable de grand chose, hélas, et dans un souci d’économie, les « avantages » pour les plus aisés seront écornés, même si cela a des implication sur tous…

La solution devient difficile à trouver dans la crise que nous traversons où chaque euro devient compliqué à trouver… C’est comme un ménage surendetté qui ne peut même plus payer l’essentiel…

 

 

.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


+ 6 = dix