Le gouvernement en persistant dans son action de favoriser le maintien d’un service public fort n’est-il pas en train de fragiliser de plus en plus l’environnement de la plus grande partie de nos concitoyens ayant des ressources modestes

Réponse à la lettre d’un lecteur du blog

Belle remarque en fait. Notre pays a la particularité de posséder en Europe, le service public ayant le plus important coût de fonctionnement. Comme toute personne sensée je m’interroge. Peut-on faire avec moins ? Sous quelle forme ?

Si on regarde les autres pays qui ont un coût moindre de fonctionnement des services publics, c’est tout bêtement parce qu’ils ont transféré au privé les fonctions qui étaient avant de la responsabilité du public. Oui, le budget de l’état s’en trouve allégé. Non, celà n’est pas un vecteur d’égalité et de solidarité pour les citoyens, car les prestations deviennent payantes.

Je ne pense pas que nos fonctionnaires soient improductifs et inutiles, même s’il doit bien s’en trouver 10% qui profitent du système, tout comme dans les boites privées d’une certaine dimension. Ils sont soucieux du public et ont en général une vrai conscience professionnelle.

Alors quel est le problème ? Le vrai problème est que les caisses de l’état sont vides dès le 10 octobre et que nous augmentons notre dette uniquement pour financer des frais de fonctionnement. Et ça cela ne peut pas durer.

Alors, devons-nous supprimer les coûts ou bien augmenter les recettes ? Les deux mon adjudant !

Je pense que si nos hommes politiques, supprimaient les fameuses niches fiscales dont on nous rabat les oreilles depuis des années, s’ils étaient plus « prudents » dans l’utilisation des recettes fiscales, on pourrait continuer à se payer un service public de qualité.

Sinon, pas d’autre choix que de fermer 25% des hôpitaux, diviser par deux le budget de la défense, diminuer la durée d’indemnisation des chomeurs, baisser les retraites, et privatiser complètement la poste, les transports, la culture…

 

Ceci étant, il n’est pas normal qu’au lieu de mieux gérer les deniers de l’état cela soit les plus pauvres qui soient pénalisés, et c’est ce qui risque d’arriver si nos gouvernants de gauches ne sont pas plus attentifs que ceux de droite à l’utilisation des ressources qui leur sont confiées…

Mais en auront-ils réellement le courage et la volonté… Je frémis en pré-supposant la réponse…

 

Une réflexion au sujet de « Le gouvernement en persistant dans son action de favoriser le maintien d’un service public fort n’est-il pas en train de fragiliser de plus en plus l’environnement de la plus grande partie de nos concitoyens ayant des ressources modestes »

  1. Après le plombier, etc … maintenant c’est l’agriculteur (au sens large) polonais !

    Avec le chômage actuel en France; avec le nombre de suicides de nos agriculteurs qui est scandaleux; avec les contraintes en tous genres auxquels nous sommes soumis depuis de nombreuses années; là nous atteignons un sacré niveau de débilités dans une FRANCE qui devait changer!

    http://www.entreprises.ouest-france.fr/article/conchyliculture-agri-tempo-facilite-lemploi-dinterimaires-polonais-12-09-2012-66661

    Salariés polonais 40% moins chers que nos salariés français pour le même travail EN FRANCE ????

    http://www.nationspresse.info/?p=194491

    Si cela est exacte, il y a un sacré probleme et nos dirigeants sont réellement à côté de la plaque!

    On ne va pas faire monter le niveau social en europe en s’attaquant de la sorte au système français.

    De plus, je serai surpris que ce travail soit refusé par l’ensemble de nos compatriotes.

    Si on sait accueillir des polonais pourquoi ne saurait on pas proposer ce travail à des gens qui recherchent réellement du travail qui ne doit pas demander une grande connaissance professionnelle?

    A moins qu’il n’y ait autre chose …..

    Sans parler du chômage, il est également vrai que le financement de notre protection sociale est en très bonne santé et que l’on peut se passer de ces « magouilles »!

    Nos têtes pensantes veulent toucher le statut des auto-entrepreneurs FRANCAIS qui eux réinjecterons de toute façon leurs gains dans notre économie contrairement à ces étrangers???????

    Ils feraient mieux de régler rapidement ce problème.

    De toute façon on n’est plus à ça près vu l’arrivée d’autres européens (espagnols, portugais etc …) qui viennent casser les prix du BTP etc… le chômage n’a pas fini de progresser avec une telle ELITE!

    Là, nous avons la démonstration flagrante que le budget européen est une ineptie technocrate.

    Le principe « de l’entraide » entre pays européens servant justement à rééquilibrer theoriquement ces dérapages etc ….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


8 + = treize