Pourquoi ce blog ?

Pourquoi faire un blog de plus dans cet univers qui en possède déjà des millions ?
Je me suis posé cette question plusieurs semaines avant de me décider. Je suppose que je souffre d’un déficit de  « communication-évacuation ». J’entends par là un déficit de remise en question, de discussion sur des sujets considérés comme clos, acquis, j’entends aussi un déficit de résistance et d’indignation, face au mouvement général d’approbation, d’acceptation ou de soumission aux injonctions des médias.

Et, s’il existait une autre voie, et donc une autre voix pour l’exprimer ?

Nous subissons de plus en plus un monde que l’on dit mondialisé, où l’effet papillon joue à plein. Tout concoure à nous démontrer que la mondialisation, ne rime pas avec bonheur, confiance et sécurité. Sécurité ? Alimentaire, médicale, sociale, professionnelle…  Confiance ? En qui ? Tout n’est que business, et l’argent roi est la nouvelle valeur partagée par les nouvelles générations politiques attirées par tout ce qui brille, vite et fort. Cette soif d’argent facile et immédiat arrive, à force de matraquage, à  pervertir le jugement le plus désintéressé, le plus neutre car nous baignons dans un mensonge généralisé qui nous empêche de dessiller nos yeux !

Donc oui, ce blog doit nous permettre de voir mieux, autrement, plus loin que le bout de la lorgnette des médias. Enfin c’est un espoir…

Les sujets abordés touchent autant à des aspects généraux qu’au quotidien du citoyen de Bondigoux, ou plus largement du canton de Villemur sur Tarn.

Un blog, c’est toujours un peu le bazar, l’auberge espagnole… Celui-ci ne devrait pas faillir à la tradition. Pour autant j’ai tenté de l’organiser en deux grands sujets : le futur de nos enfants et la vie Bondigounaise ; l’espoir, la vision d’un futur immédiat, la réflexion sur notre avenir plus lointain et le quotidien, le tout proche, le spectacle des luttes de pouvoir tout comme celui des actes louables et gratuits…

Que chacune et chacun y trouvent une source de réflexion, d’indignation salutaire. Plus vous réagirez aux articles proposés et plus nous avoncerons, ensemble vers un sens partagé….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


six + = 14